Histoire

Situé sur un ancien volcan, l'ancien château médiéval des Vicomtes de Cabrera faisait office de poste de contrôle sur le chemin royal, à mi-distance entre Gérone et Barcelone. C'est à partir du XVIIe siècle que des transformations prirent place afin de s'adapter aux temps nouveaux et aux nouvelles stratégies de défense de l'époque moderne. Voilà pourquoi, même s'il s'agit d'une forteresse, le site est connu sous le nom de château d'Hostalric.

Pendant la guerre des Segadors (faucheurs), les fortifications du village ont été modernisées et les premiers travaux de campagne, à partir de terre-pleins en terre et de palissades aidant à protéger le château et les murailles médiévales, ont été entrepris.

Les premiers travaux de fortification définitive ont pris place en 1712 à la suite de la Guerre de succession. La conception originale de la fortification moderne d'Hostalric est l'œuvre de Francisco de Santa Cruz, ingénieur militaire au service de l’archiduc Charles. Bien que le village fût livré aux troupes de Philippe V en 1713, d'importants travaux de rénovation ont pris place au cours du XVIIIe siècle, transformant ainsi le lieu en une forteresse militaire, telle que nous pouvons l'admirer aujourd'hui. Les principaux travaux permettant d’utiliser la fortification datent de 1794 et 1795, pendant la guerre du Roussillonedievals.

La fortification d'Hostalric se caractérise notamment par sa construction sur un terrain accidenté, ce qui explique sa forme insolite. Les fondations et l'édification de fortifications situées sur des sites plats et accessibles s'effectuaient selon un modèle simple et répétitif. En revanche, à Hostalric, la configuration spécifique du terrain associée aux moyens économiques de l'époque, à l'expertise de l'ingénieur et aux compétences des professionnels de la construction et maîtres d'ouvrage engagés ont permis d'apporter de nombreuses solutions variées. Sa galerie à l'épreuve des bombes est l'un des espaces les plus spectaculaires du château et figure au rang des lieux les plus singuliers de Catalogne.

Sur le plan historique, elle s'est démarquée pendant la Guerre d'indépendance en étant l'un des derniers bastions cédés par les Français à l'État espagnol.

Les guerres carlistes du XIXe siècle ont relativement épargné le village, malgré l'existence de la forteresse qui conservera son statut militaire tout au long de ce siècle-là espanyol.

Transformée en place forte militaire jusqu'en 1929, elle a ensuite subi de fortes dégradations dues à son abandon. Pendant la Guerre civile, elle a fait office d'entrepôt de munition et elle a ensuite servi de refuge et de logement pour des personnes de passage à l'après-guerre.

En 1963, le château et les murailles furent déclarées Bien d'intérêt national et en 1967, grâce au mécénat privé, une restauration partielle fut entreprise afin d'aménager le lieu en restaurant.

Le Plan directeur du château a été approuvé en 2009 et a donné lieu à un programme d'actions visant à entretenir, conserver et rénover le monument. Le Centre d'interprétation a été inauguré en 2015 et l'année suivante annonça la fin de la concession privée attribuée 50 ans auparavant, le restaurant tombant alors en désuétude. C'est en 2018 que le Plan stratégique du château d'Hostalric a été élaboré avec comme finalité, l'utilisation de tous les espaces du château pour les années à venir et le désir d'en faire un référent en matière d'interprétation du patrimoine de l'époque moderne d’època moderna.