Galerie à l’épreuve des bombes

Retourner en arrière




Tout près de la poudrière principale s’ouvre une large galerie à l’épreuve des bombes d’environ trois cents mètres de long. Elle était l’axe principal de circulation entre la partie basse de l’enceinte et le grand bastion. La galerie à l’épreuve des bombes garantit une circulation entièrement à couvert. Les services vitaux comme la boulangerie ou l’hôpital y avaient été transférés. Elle a même logé des troupes pendant les sièges de la forteresse. C’est là que la garnison de la forteresse et quelques habitants du village, soit environ 1500 personnes, se réfugièrent pendant la guerre d’Indépendance.